vendredi 10 septembre 2010

Please, Flattr-me!


Aujourd'hui, grâce à son gentil frérot, Votre servante découvre la Vie Moderne.






Et c'est une chose formidable.


Jadis, les paiements s'effectuaient en choux, en oeufs et en kilos de sel, en vaches et en mobilier, en cruches et en peaux tannées. Parfois même en chair, mais ne nous égarons pas.

Puis l'Homme a mis de la valeur sur l'Or, parce qu'il fallait bien uniformiser les choses.

Puis nous sommes passés aux pièces, et aussi aux billets. Jusque là, on avait encore à peu près la notion des dépenses, parce que les biens s'échangeaient et avaient une valeur matérielle relative, palpable.

Puis on a pu payer des articles par chèque ou par carte bancaire, ce qui vous donnait déjà globalement l'impression de ne pas dépenser grand chose, jusqu'au jour où les Dieux se sont aperçus que les mains se faisaient tremblantes même en tendant aux commerçants quelque chose d'aussi abstrait qu'une carte de plastique ou un morceau de papier griffonné.

Donc, afin de reléguer tout à fait le paiement au monde des concepts, ils ont inspiré à l'Homme le virement automatique et le règlement en ligne.

Mais cela n'allait pas encore assez loin.

Ils ont finalement inspiré le génialissime Flattr, grâce auquel on opère successivement les transformations suivantes:


-D'abord, il faut travailler dur, pour gagner du vrai argent (même si ce n'est qu'un chèque ou un virement: il a la valeur de la sueur que vous avez versée pour l'obtenir, ce qui est pour le coup très concret, ça!): toujours trop peu!
-Ensuite, il faut s'asseoir devant un ordinateur équipé d'Internet (respectivement objet matériel et outil immatériel que vous avez payé avec du vrai argent, sous sa forme palpable ou virtuelle, après avoir travaillé dur dans des litres de vraie sueur ou dans d'impalpables maux de crâne).
-Puis, vous vous connectez sur Flattr, où vous transformez un petit peu de votre vrai argent en argent virtuel.

-Avec cet argent virtuel, vous vous faites le mini-mécène d'internautes de mérite en distribuant mensuellement un petit budget alloué à ceux dont les travaux vous auront plu. Pour que l'équilibre soit, vous soumettez vos propres menus travaux aux 'flattr'ies des internautes qui ont un budget alloué à dépenser, tout comme vous, pour aider de pauvres autres petits internautes productifs en contenus.

-Ces 'flattr'ies vous rapportent de l'argent virtuel qui, par magie, peut: soit devenir du vrai argent si vous le transférez sur votre compte et que vous le faites sortir d'un distributeur pour aller acheter (mettons) des tablettes de vrai chocolat comestible, soit demeurer une forme bâtarde de vrai argent virtuel qui vous servira à acheter de façon virtuellement réelle des vraies choses sur Internet, qui seront livrées chez vous par un vrai agent de La Poste payé, comme vous, par chèque ou virement à la fin d'un dur mois de labeur.

J'ignore si le concept vous parle, mais une fois démêlés les fils préhensibles et fils binaires (ce dont au final on se fiche: ladite Vie Moderne ne fait plus la distinction de toutes façons), il plait en tous cas à Votre servante.


C'est pourquoi, désormais, un petit extraterrestre vert et orange va s'inviter sur mon blog, car je décide d'octroyer quelques petits deniers au mini-mécénat d'internautes qui ont besoin qu'on aille flattr leur égo... et parce que, je l'avoue, j'aimerais bien que les internautes en question viennent flattr le mien aussi...!

3 commentaires:

  1. C'est chose faite, te voilà flattée par un internaute tombé sous le charme de cette présentation très inspirée de Flattr. Cela change tellement des articles de blogs écrits avec les pieds sur la base de copiés collés d'articles eux-mêmes écrits avec les pieds... bref, tu écris avec ta tête et ça fait du bien!
    Bonne continuation.

    PS: pour mieux profiter de Flattr, je te suggère de créer un bouton par publication en plus du bouton associé à ton site. Cela permettra aux personnes appréciant ton travail de te flatter plusieurs fois par mois (ce qui n'est pas possible avec un seul bouton). Cela te permettra également de figurer régulièrement dans la liste des publications récentes sur flattr.com, ce qui aura pour effet d'accroitre le trafic vers ton site.

    RépondreSupprimer
  2. °_°' Euh... je connaissais ce genre de concept de mécénat mais seulement pour les Musiciens sur le site d'AkaMusic, mais j'ignorais l'existence de "Flattr"... j'irais bientot interroger mon ami Google à ce sujet...lol
    Merci pour l'info! ^_°
    Amicalement,
    Léno

    RépondreSupprimer
  3. La Moule, merci pour ce commentaire encourageant, je tâcherai donc en regard de ce dernier de me montrer à la hauteur si je persiste dans les voies de Flattr.
    Quant au bouton pour chaque publication, j'ai essayé d'en intégrer mais ai rencontré quelques soucis techniques encore irrésolus. Lorsque j'aurai assemblé mes neurones dans le bon ordre, je suppose que cela devrait fonctionner!

    Lenore, à bientôt sur Flattr alors j'espère :)

    RépondreSupprimer