mercredi 22 septembre 2010

Pleased to please.

Depuis que je gribouille, j'ai accumulé un nombre incalculable de morceaux de papier, de feuilles, de coins de cahiers, sur lesquels on peut suivre l'évolution de ma gribouillophilie.
Parmi tous ces supports, les premiers à témoigner de la maladie sus-nommée étaient ceux sur lesquels s'alignaient mes cours. Les fragments de mes cours devrais-je dire, les joues légèrement teintées de l'ocre de la honte.

De vrais dessins, aboutis et soignés, je n'en ai pourtant quasiment plus aucun en ma possession, ils ont tendance à me glisser des doigts et à partir vers ceux ou celles qui les ont inspirés et qui sont leurs propriétaires légitimes. Certains de ceux que vous trouverez sur ce blog ont eu ce destin: à la joie ou l'embarras de leurs destinataires, je suis plutôt mal placée pour le dire, mais enfin voilà: je ne pouvais ni ne voulais les garder en sachant qu'ils avaient au final bien peu de 'moi' en eux, si ce n'est l'intermédiaire formant/déformant de ma main.

Parfois aussi, ils répondent à des commandes (ouioui, ça arrive, il y a des gens qui aiment!).
Les clichés qui suivent ont été pris lors de la réalisation d'une de ces commandes:







Les commandes ont cet avantage qu'elles poussent à essayer de nouvelles choses en fonction des contraintes induites: telle ou telle couleur dominante pour se marier au papier-peint des WCs de l'acquéreur, tel ou tel format pour ne pas déborder entre les deux portes du couloir, une nouvelle disposition des personnages, de nouveaux styles pour pallier et contourner les manques de technique.
Et surtout, elles forcent au soin du détail, ce dont on se dispense volontiers lorsqu'on oeuvre pour la gloire autant que pour agrémenter les longues heures de veille au travail (mes cadres d'office n'ont guère changé depuis les coins de cahiers de cours vous noterez!)


Tout ça pour dire, en deux mots comme en cent, que 'sur commande' je fais aussi et qu'en plus j'aime ça (et ce n'est pas la seule vénalité qui parle, par plus que le vide chronique de mes placards, nononon) j'aime vraiment ça! :)


Flattr this

3 commentaires:

  1. On dirait que tu as résolu ton problème de boutons multiples en utilisant le bouton statique... C'est également ce que nous faisons sur le site webcomics.fr, dont quelques membres sont inscrits à Flattr.
    C'est dommage car le chemin vers le clic est plus long et moins évident (on pourrait croire que c'est bon après avoir cliqué une fois sur ce 'faux' bouton qui n'est en fait qu'une redirection, et ne pas comprendre qu'il faut cliquer à nouveau sur le 'vrai' bouton)
    Bonne continuation ;)

    PS: es-tu intéressée par la BD?

    RépondreSupprimer
  2. La BD est un univers que je connais mal. Evidemment, j'ai au fond de la tête mes classiques, que je connais par coeur (Tintin, Blake & Mortimer, Léonard :D ), mais je n'ai fait que survoler le reste. Cependant, je suis en pleine découverte et plus j'en découvre, plus je regrette de ne pas avoir les moyens de me 'former' correctement à cet Art qui me plaît et me fascine autant qu'il pouvait m'effrayer par le passé, quand j'étais incapable de dessiner deux fois le même personnage :)

    RépondreSupprimer
  3. Ouille, dangereux ça, webcomics. Deux minutes à peine que je parcours les pages et je pressens déjà que je vais y passer ma prochaine nuit au lieu de travailler :D

    RépondreSupprimer