jeudi 14 octobre 2010

La Fabrique à Contes -II- 1-2

...en guise de preuve que je n'ai pas chômé, en dépit du fil à retordre dont, telle une méchante Ariane, la Fille de l'Empereur m'a fait l'empoisonné cadeau!

Les deux premières encres de mes deux premières filles mieux-aimées, mais toujours pas baptisées!







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire