mardi 9 octobre 2012

ARP


Adélaïde Roche-Petralov, "tenant les paupières baissées pour que ses pensées restent toujours bien à l’abri derrière le couvercle de son visage."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire