lundi 21 juillet 2014

Il mit son doigt sur ses lèvres



L'autre jour, en arpentant les rayons d'un Mona Lisait armée de mes petites manies d'archéologue refoulée, j'ai déterré un ouvrage qui m'avait d'abord chatouillé le regard par son tout petit format (ou l'irrésistible appel des petits machins mignons). Un oeil rapide sur la couverture et sa quatrième m'a tout de suite renseigné sur sa thématique et après avoir cherché rapidement le prix sur la première page intérieure, je l'ai embarqué sans hésiter.

Je l'ai mangé tout de suite dans le métro et, un peu chamboulée, ai résolu de me renseigner sur le web avant de partager cette découverte. Malgré mes connaissances sur le sujet, je n'avais jamais entendu parler de cet écrit auparavant et je voulais m'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une fiction travestie. C'est aujourd'hui chose faite.

Il s'agit d'une réédition datant de 2005 d'un article paru en 1934 dans un mensuel Français à grand tirage.





La première double page du mensuel 'Lectures pour Tous' de Mars 1934.







Couverture de la réédition de 2005



Extrait
 

Je vous laisse juger par vous-mêmes en vous renvoyant vers l'édito qui y a été consacré par le site tao-yin.com.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire