mardi 22 juillet 2014

Il suffisait d'y penser





Le rêve de cette nuit, dans lequel mon poignet et mon genou droits étaient recouverts de plaies desquelles s'écoulait un liquide doré et argenté.‎
Etrange.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire