vendredi 8 août 2014

Conversion instantanée


Voilà la première chose qui me passe par la tête lorsque l'on me demande (comme c'est arrivé dernièrement) d'expliquer la façon dont le cerveau d'une personne qui écrit des contes fonctionne.

Evidemment, il n'y a pas de formule unique et évidemment, cela ne vaut que pour moi. J'aurais pu trouver des milliers d'autres façons d'aborder ce vaste sujet (vaste, ouioui), mais en retournant au travail après la pause-café de midi, j'ai croisé une occasion d'aborder la chose, ce que je vais donc faire brièvement.

J'ai pris une photo rapide (gauche) de ce que j'avais en face de moi (un parking ô combien glamour) et me suis efforcée en un minimum de retouches avec le logiciel intégré à mon BlackBerry de la transformer (droite) en fonction de mon paysage intérieur du moment (terme fort pompeux et je m'en excuse, mais je n'ai pas de meilleure tournure qui me vienne à l'esprit).

Juste avant la pause, je regardais du coin de l'oeil un tutoriel de dessin expliquant comment dessiner un dragon. C'est donc dans un paysage médiévo-fantastique que je me promenais en pensées.
Dans un décor pas sexy pour deux roupies, voilà grosso-modo ce que je peux voir. Mais cela mériterait un post plus long et plus détaillé, car l'image de droite est soumise à une infinité de variables, souvent en corrélation avec ce que j'ai fait, lu ou vu juste avant, mais aussi avec la bande son qui me passe sur les oreilles. Aujourd'hui, j'ai oublié mon lecteur MP3, donc le résultat est celui de la simple addition 'parking moche'+'dragons'.

Bref, tout cela pour dire que j'ai de la chance: le convertisseur instantané que l'on m'a collé dans le système nerveux à la naissance fait vraiment beaucoup de bien à ma perception du monde!


Retour au travail. Un jour, je ferai un post sur ce que j'imagine à la place de mes PC et scanners lorsque je suis en poste derrière mon bureau...et croyez-moi, pour le coup, CA, ça demande un GROS effort d'imagination!

1 commentaire:

  1. Puisses-tu faire de 2015 une année comme tu la désires en continuant d'être aussi géniale.
    ( je vais trouver l'algorithme qui t'encouragera à y croire ).
    *

    RépondreSupprimer