vendredi 24 septembre 2010

La Fabrique à Contes - Partie Première -

Depuis quelques mois, un silence de plomb pèse sur les pages de mon Livre de Contes, malgré la réelle abondance d'idées glânées ça et là au gré du vent et de la coopération de mes amis proches.

Il faut bien dire qu'à l'exception du tout premier qu'il ma fallu plus de deux ans pour achever (l'écris? l'écris pas? oh puis si! oh non finalement...), tous mes contes ont été écrits d'une traite et illustrés dans la même lancée, sans que je prenne le temps de réfléchir vraiment à leur construction.

Mais voilà, on ne peut pas indéfiniment se laisser aller aux caprices de l'inspiration. Des fois, il faut se secouer un peu et voir ce que ça donne, de créer sous la contrainte.

Aujourd'hui, deux embryons de contes se promènent autour de et en moi, non pas deux embryons jumeaux, tout au contraire: ils sont aussi différents dans leurs contenus, leurs sources et leurs motivations qu'il est possible de l'être dans ce contexte et avec cette même ligne conductrice ('contes pour enfants déviants', dit l'étiquette).


L'un est tout de fleurs, l'autre tout de rouages.

Celui qui est fait de fleurs est préconçu et soigné depuis longtemps et demeurera en gestation jusqu'au jour où il se décidera à sortir déjà tout grandi de son oeuf.

En attendant l'éclosion, nous nous intéresserons à l'autre, à celui fait de rouages -enfin 'je' m'y intéresserai, et dans l'hypothèse où votre intérêt se joindrait au mien, là ce serait formidable et j'en serais aussi ravie et enthousiasmée qu'une fillette qui ferait découvrir ses jouets et sa chambre à un nouveau copain!
La mécanique dont il sera truffé se prête plutôt bien à l'inspection minutieuse dont il fera l'objet, en plus...

Si vous voulez donc 'être mon nouveau copain', je vous invite dans la 'Fabrique' non pas en journée portes-ouvertes, mais bel et bien créée pour l'occasion. Pour une fois, je vais devoir me forcer à être sérieuse, régulière et appliquée à la création de quelque chose: la discipline est importante, et disciplinée, je ne le suis malheureusement pas du tout naturellement.

Nous laisserons de côté tout l'aspect littéraire (quelle pompe! disons plutôt 'rédactionnel'), qui ne concerne pas vraiment ce blog et qui, quoi qu'il en soit par sa dimension assez mystique pour moi, ne pourrait pas être analysé, mais nous désosserons ensemble (là encore: 'je' désosserai et s'il y a des témoins volontaires, joie! ) tout le côté illustration, qui a un rôle paradoxalement assez prédominant dans la construction de mes petites histoires...


Je déclare donc cette nuit La Fabrique à Contes ouverte!


Nota Bene, note-à-moi-même: il va sans dire que je ne crois pas vraiment que ça va intéresser du monde, mes petites affaires. Voyons ça comme une contrainte à la discipline dont le besoin se fait cruellement ressentir depuis fort longtemps et que seul peut stimuler le couperet d'une publication régulière.




Flattr this

1 commentaire:

  1. Alllloooooorrrs !!!!
    J'ai un onglet ouvert dans mon navigateur que j'arrose de F5: je pleur-fresh.
    Tu invites tes amis dans ta chambre pour voir tes jouets et finalement tu dessines des coeurs sur la moquette. ;).
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Quelques lignes vides juste pour le plaisir ...
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Je ris seul, mais je ris.
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Non mais, je demande pas le conte plein de fleurs !!!
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Quoique ... pourquoi pas ?
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Bon, et puis, des fleurs dans des rouages ...
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Je tenterais bien un aperçu du commentaire !
    Je reviens !!!
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    Rooo, j'n'y avais jamais pensé ! C'est nettement plus joli ces petites bulles !!!
    o
    o
    o
    o
    o
    o
    o
    o
    o
    Je dois arriver au fond du flacon ...
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    Pour sûr, il n'y a plus que du savon ...
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    *
    Les bulles finissent toujours par éclater ...
    ............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................... Eh bien ! Un vrai ciel étoilé !!!
    :
    :
    :
    :
    :
    :
    :
    :
    :
    :
    Ça marche ! J'ai ôté les verres de ma monture !!!
    Je fais deux bulles simultanément !!!
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Bon, alors, trouveras tu du temps pour publier ce conte ? On sera bientôt au Printemps !
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Pénible, me suffira :))))))
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Ça, faire des bêtises avec des trucs dans la bouche, t'as le temps !!!
    ( ça m'amuse beaucoup ... :) en vrai)
    J'suis outré !
    Et non, je ne vais pas m'amuser à écrire des phrases inutiles !!!
    Comment avais tu terminé l'autre jour? Ah oui !!!
    Busted ! :*)
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    °
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    0
    <3
    J'attends !!! :)))))))))))))))))

    RépondreSupprimer